Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Longue lettre de J-M Bellotti, coordinateur de la FFMC PPC à propos du 17/11

Nous constatons que depuis l’article informant de notre décision à ne pas participer à la journée du 17, certains d’entre vous s’agacent… Alors, c’est un peu long, mais lisez bien ce texte qui apporte quelques précisions à celles et ceux qui ont mal compris ou mal interprété le choix de la FFMC Paris.

Tout d’abord, on hallucine de la violence des propos de certains. À se demander si on est encore dans notre monde de la moto ou le respect et la solidarité étaient encore de mise il n’y a pas si longtemps. Ensuite, nous avons exprimé une position et comme tous, nous avons le droit d’avoir notre opinion. Certains nous cartonnent comme si on était responsables de la monté du prix du carburant que nous dénonçons avec véhémence depuis des lustres vu que ce n’est pas la première fois que ça arrive et que la prochaine est déjà programmée par les nocifs du gouvernement. Nous on s’échine à défendre les droits des motardes et des motards et on est clairement contre la politique de Macron qui saigne les citoyens !!! C’est quand même incroyable d’être obligé de le rappeler … Alors il serait bon que vous redirigiez le tir sur le bon objectif !!!

Par ailleurs, la décision de ne pas participer à cette journée du 17, a été prise par l’ensemble du bureau de la FFMC Paris. Et moi, en tant que coordinateur, je m’en fais l’écho et j’assume. Ça s’appelle la démocratie et le mandat pour lequel j’ai été élu, m’impose d’appliquer les décisions du bureau. C’est comme ça que ça fonctionne dans tous les collectifs. Lorsqu’une seule personne prend la décision pour tout le monde, c’est de la dictature. Et la dictature, ce n’est pas le fonctionnement de la FFMC. Donc, si certains ne sont pas contents de leurs représentants FFMC, il leur suffit de prendre une matinée de leur temps pour venir à l’assemblée générale (une fois par an) et voter pour ou contre le renouvellement des mandats de ceux qui se présentent. S’ils ne sont pas disponibles ce jour-là, ils peuvent voter par procuration. Tout est expliqué dans la convocation pour l’assemblée générale. Par ailleurs, si il y en a qui veulent la place et qui pensent faire mieux, pas de problème, il ne faut surtout pas hésiter. On a besoin de bras et de compétences. Il suffit de prendre un gros bout de temps sur la vie de famille et les loisirs pour participer et se battre dans des dizaines de réunions chiantes avec les élus de la nation qui veulent bouffer du motard, certains écolos extrémistes qui veulent détruire nos bécanes et nos bagnoles, les multiples réunions internes au mouvement FFMC, faire des comptes rendus pour tout le monde, organiser et animer les manifs, monter des opérations coup de poing illégales et passer plusieurs heures en audition chez les flics ou garde à vue, répondre à des interview télé et radio, participer à des évènements moto en restant derrière un stand pour informer les motards de ce qu’ils vont ramasser sur la tronche, bref, se crever la paillasse pour tenter de défendre le droit de rouler de gens qui pour certains vous insultent, et vous pourrissent à la moindre occasion (par Facebook mais jamais en face, hein).

Bien évidemment, contrairement à nos politiciens, l’engagement est entièrement bénévole et quelques fois, ça coûte même un peu de sous… Bon… pour en revenir au sujet actuel, ça fait des années que nous dénonçons avec force le racket des gouvernements passés et des mois que nous alertons sur les dérives du gouvernement actuel. On est dans les réunions et on voit ce qui se passe et ce qui va nous tomber dessus. On se bat comme des chiens pour passer le message et mobiliser. Mais force est de constater que ça ne répond pas très fort (merci à ceux qui répondent présent). Ceux qui pensent qu’on se bat uniquement pour les motards, se trompent ou ne nous connaissent tout simplement pas. Ce n’est pas faute d’envoyer des news letters qui pour plus de la moitié ne sont même pas ouvertes, ce n’est pas faute non plus d’alimenter notre site pour vous informer. Preuve en est, pour faire bloc et êtres plus forts dans la défense de tous les usagers de la route, nous nous sommes alliés avec 40 Millions d’Automobilistes, nous avons aidé la FFAC (Fédération Française des Automobilistes Citoyens) à se créer, nous travaillons également avec l’UDELCIM, autre association d’automobilistes. Alors, la question est : Puisque comme nous, vous en avez ras le bol de vous faire tondre, puisque comme nous, vous ne supportez plus cette situation qui n’est pas nouvelle, mais dure depuis plusieurs années, pourquoi ne pas s’être mobilisés avant sur la durée avec nous ou d’autres fédérations pour réagir par une vraie opposition organisée et efficace ??? Notre slogan « Plus nombreux, Plus forts » est bien réel...

Mais malheureusement, le phénomène est bien de chez nous. On s’énerve sur le coup et puis après, plus rien. On s’habitue, on s’adapte, on survie. Personnellement, je fais un constat, mais je n’ai pas la réponse. Mais les grands théoriciens de Facebook, vont peut-être nous la donner ? Je n’appartiens à aucun parti, mais pourquoi dans notre pays, plus ça va mal et moins on se mobilise ? Prenez les syndicats. On est d’accord ou pas avec eux, mais force est de constater qu’ils ont de moins en moins d’adhérents alors que la vie sociale est de plus en plus pénible. La classe moyenne devient chaque année plus pauvre et la minorité de très riches de notre pays, cumulent de plus en plus de bénéfices. Je ne comprends pas et ça m’interpelle. Sur la route comme dans la vie, croyez-vous vraiment qu’un pétage de plomb d’une journée pour l’augmentation du gaz oil suffira à faire plier les technocrates et les politiciens arrogants qui nous traitent comme des serfs du moyen-âge ? Mais quand vas-t’on cesser de subir et réagir vraiment en renforçant les rangs des associations et des fédérations qui se battent pour les droits des usagers ? En face, ils sont organisés et ils savent comment fonctionne la vox populi. Ils savent que ça part dans tous les sens et puis plus rien. On l’a déjà vu tellement de fois Alors avec la FFMC ou d’autres, agissons, mais pas que sur une journée !!!

Nous vivons une période de dictature maquillée en démocratie, que personnellement j’appelle la démocrature. C’est pourquoi il ne faut rien lâcher !!! Ils nous ont collé les 80 Km/h et déjà plus personne n’en parle. Les zones à circulation restreintes qui sont pire que l’augmentation de l’essence, puisque dans les grandes villes, celles et ceux qui ont une moto ou une voiture jugée trop ancienne, n’ont plus besoin de mettre du carburant, vu qu’ils n’ont carrément plus le droit de rouler. C’est hyper grave et paralysant pour les plus démunis, C’est en train de s’étendre dans toute l’Ile de France et dans les grandes villes du pays et pas plus de mobilisation que ça. A Paris, les enlèvements de véhicules et notamment de moto, ont quintuplé. Ils rétrécissent les voies les plus larges et on ne peut plus y circuler que sur une seule file. Les autoroutes augmentent toujours plus et on commence à nous parler de péage urbain, la vidéo verbalisation et la verbalisation par voitures équipées capables de coller plus de 70.000 PV par jour se met en place, avec l’aide de sociétés gérées par des voyous et pas plus de réactions que ça. Les radars se généralisent et on s’y habitue. Le stationnement payant pour les 2 roues motorisés pointe le bout de son nez en commençant par Vincennes et Charenton en banlieue Parisienne. Comprenez que la guerre est déclarée aux usagers de la route, car les manipulateurs qui nous gouvernent, ont bien compris qu’avec une plaque d’immatriculation, un domicile et le peu d’argent qui nous reste à la fin du mois, nous sommes les victimes idéales pour payer non seulement monétairement mais aussi par notre perte de liberté. Déjà, en étant organisés et en faisant du lobbying en se tapant des dizaines de réunions, avec les pouvoirs publics, ce n’est pas simple d’être entendus. Alors vous imaginez bien que sans structure et sur une journée, c’est encore plus compliqué.

On nous dit toujours que nous faisons des manifs vroum-vroum qui ne servent à rien, mais cette journée, ça va être quoi de plus ? Et après, on fait quoi ? Déjà sur les réseaux sociaux, ça commence à s’embrouiller. Les gens de gauche ne veulent pas y aller parce qu’il y a des gens de droite et vice versa. Aucun rendez-vous n’est donné, aucun plan d’action sérieux n’est mis en place. Les gens qui sont à peu près identifiés par les flics, commencent à baliser car ils reçoivent des appels des renseignements généraux et seront tenus pour responsables en cas de dérapage. Vu qu’il n’y a pas de réelle organisation, il y a un gros risque de récupération politique et d’infiltration par des groupes qui, pour le coup, eux sont de vrais activistes aguerris et efficaces. Mais le message (s’il y en a un), sera faussé. D’ailleurs, il est déjà faussé. Certains vont manifester pour ceci et d’autres pour cela. Tout le monde n’est pas d’accord sur le même fond. Il y a quelques mois, on s’est dit que nous allions répondre à la demande de ceux qui nous reprochent de faire des manifs le weekend end qui ne gênent personne. Nous avons donc décidé d’organiser à Paris une manif à pied pour que ce soit accessible à tout le monde, avec la FFAC (voitures), l’UDELCIM (voitures), des associations de commerçants, la FBF (bikers). Nous nous sommes retrouvés à 150 manifestants !!!! La mobilisation a été tellement minable que j’en aurai gerbé de honte !!! Et les mécontents, ils étaient ou ce jour-là ? Je sais, vous allez me répondre au boulot. Bah, c’est sûr que c’est plus sympa de poser une demi-journée pour les loisirs que pour défendre son droit à exister.

Nous ne nous opposons pas à ce mouvement du 17 novembre et bien évidement, chacun a le droit d’y aller. Mais en tant que FFMC, nous attendons de voir s’il durera le temps d’un pétard mouillé ou s’il s’inscrira sur la durée. Et là, on verra ce qu’on fait. Mais franchement, bloquer les aéroports, les gares, les raffineries, les pompes et les routes de France sans organisation et avec un simple appel par face book ou les 2 gars qui l’ont lancé reconnaissent eux même dans la presse qu’il y a des tentatives de récupération politique et sont surpris par la mobilisation, je demande à voir. Si ça marche sur le long terme et si il y a des résultats, alors, là, on sera contents, car nous sommes des militants avant tout et contrairement à ce que certains qui n’ont rien compris nous reprochent, on ne bosse pas que pour notre paroisse. Et on pourra même s’excuser si on s’est gourés dans notre analyse… En tous cas, une chose est sûre. Si on veut se battre, il faut y mettre du temps et de la conviction. Car si tout pouvait se régler en s’énervant une journée, ça serait super, mais ça se saurait et nous, on pourrait passer à autre chose... Tiens, en parlant de conviction, je serai curieux de savoir combien de Franciliens qui nous reprochent de ne pas suivre ce mouvement ou qui vont y participer, ont déjà acheté leur vignette Crit’Air … Perso, en tant que militant convaincu, je ne l’achèterai pas et ne possédant pas de voiture, je roule tous les jours dans Paris sur ma bonne vieille Harley ou Africa Twin qui ni l’une ni l’autre n’ont plus le droit d’y entrer. Je résiste !!!

Et pour finir, je répondrai à nos détracteurs qu’ils ont la mémoire courte et qu’ils se trompent de cible. Bien sûr, on ne gagne pas à tous les coups. Mais en tous cas, si aujourd’hui les motards peuvent rouler sans gilet jaune sur le dos, s’ils payent moitié prix sur les autoroutes, s’ils n’ont pas de contrôle technique, c’est grâce au gros boulot des militants de la FFMC qui y passent un temps énorme. Et encore, je ne vous parle même pas des mesures débiles des tordus de la sécurité rentière que nous avons réussi à bloquer avant qu’elles ne soient proposées… Alors, respectez au moins ça !!! Pour info, notre réunion plénière ouverte à toutes et tous et même aux non adhérents, à lieu Jeudi de cette semaine (1 novembre) Pour ou contre le 17, c’est le moment de s’exprimer librement et autrement qu’en s’énervant seul sur son clavier et contre son propre camp par des réseaux sociaux qui n’en ont que le nom… Jean-Marc BELOTTI Coordinateur FFMC Paris et Petite Couronne

FFMC49

Auteur: FFMC49

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Communiqué de la FFMC49 au sujet de la mobilisation du 17/11

Durant le mois d'Octobre, la FFMC 49 a été très fortement sollicitée par les motards du maine et...

Lire la suite

Lettre ouverte de la FFMC nationale aux candidats à l'élection présidentielle

La FFMc nationale à tenu à adresser à nos candidats une lettre ouverte afin de leur parler de la...

Lire la suite